INSTRUCTIONS D’ALLUMAGE

La meilleure manière d’allumer un feu ce fait avec l’utilisation des briquettes. Les journaux causent beaucoup de cendres et l’encre est dommageable pour l’environnement. 

Des prospectus publicitaires, magazines, cartons de lait, etc... ne sont pas appropriés pour allumer un feu. L’apport d’air est important à l’allumage. Quand le conduit de cheminée est chaud le tirage est plus fort et la porte peut être fermée. Utilisez du bois propre et sec avec une teneur en humidité maximale de 20% et minimum de 16%. Les bûches de bois doivent sécher au minimum 6 mois après avoir été coupées et fendues. Le bois humide exige beaucoup d’air pour la combustion, car de l’énergie/chaleur supplémentaires est nécessaire pour sécher l’humidité. L’effet thermique est donc minime. De plus cela cause la création de suie dans la cheminée avec un risque de feu de cheminée.

Entreposage du bois

Afin de s’assurer que le bois est sec, l’arbre doit être coupé en hiver et ensuite entreposé pendant l’été, sous le toit et dans un endroit avec une ventilation adéquate. La pile de bois ne doit jamais être recouverte d’une bâche qui est couchée contre le sol, la bâche agira alors comme un couvercle hermétique qui empêche le bois de sécher. Toujours garder une petite quantité de bois à l’intérieur, quelques jours avant l’utilisation afin que l’humidité de la surface du bois peut s’évaporer.

Conseils généraux pour le feu

Pas assez d’air pour la combustion peut causer l’encrassement de la vitre par la suie. Par conséquent, fournir de l’air au feu dès l’allumage, que les flames et les gaz dans la chambre de combustion sont correctement brûlé. Ouvrez la commande d’apport d’air et tenez la porte légèrement entrouverte pour que les flammes peuvent s’établiser correctement sur le bois.

Trop d’air à la combustion peut créer une flame incontrôlable qui très rapidement chauffera le foyer entier à d’extrêmement hautes températures (avec la porte fermée ou presque fermée). Pour cette raison ne remplissez jamais totalement la chambre de combustion du bois. Il est recommandé de garder un même feu avec une petite quantité de bois. Si trop de bois est mis sur la braise chaude, l’alimentation d’air ne serait pas suffisante pour atteindre les exigences de température, et le gaz sortira non brûlé. Pour cette raison, il est important d’augmenter l’apport d’air juste après l’addition des buchettes pour avoir des flames appropriées dans la chambre de combustion afin que les gaz soient brûlés. Ouvrir la commande d’allumage où laisser la porte ouvert légèrement jusqu’à inflammation du bois.

Choix de combustible

Tous les types de bois, comme le bouleau, hêtre, chêne, orme, le frêne et d’arbres fruitiers, peuvent être utilisés comme combustible dans le foyer. Les essences de bois ont des degrés différents de dureté plus le bois est dur, plus il contient de l’énergie. Hêtre, chêne et le bouleau ont le plus haut degré de dureté. Nous attirons votre attention sur l’usage de briquettes de bois reconstitué. Celles çi dégagent généralement une puissance calorique supérieure au bois bûche, qui peuvent endommager les éléments du foyer voir le foyer luimême.

Se conformer strictement aux prescriptions du fabriquant de briquettes, une surchauffe constatée avec ce type de produit entraîne la suppression de la garantie.